Blogging: Comment accrocher des partenariats et recevoir des produits gratuitement

Le sujet du jour? vous l'avez sûrement deviné d'après le titre: comment je pourrai recevoir des produits gratuitement?

Instagram: Dix erreurs à ne pas commettre

Si tu ne réussi toujours pas à attirer du monde, ou au moins tu ne reussi pas à fidéliser ceux déjà abonnés je te présente ci dessous quelques points qui peuvent être la cause et qui sont à éviter absolument.

Désencombrer sa maison, désencombrer son esprit en 5 étapes

"Ne possédez rien chez vous que vous ne sachiez utile ou agréable à vos yeux" William Morris

Dix conseils pour se débarrasser de son acné

Si tu as la peau acnéique et que tu as besoin de conseils pour t'en débarrasser ou en moins la réduire alors tu es dans le bon endroit.

Voyager avec bébé...5 conseils pour bien passer ses vacances...

Voyager est sûrement un pur plaisir, mais voyager avec un bébé, surtout si c'est le premier, est une vraie source de peur chez les parents. Comment se faire plaisir sans risquer que quelque chose manque à son bébé. Voici donc quelques conseils à lire avant de partir en vacances.

vendredi 4 mars 2016

Grossesse... Cinq choses que j'ai aimé, cinq choses que j'ai détésté

Hello hello,

A quelques jours, heures peut être, de mon accouchement, j'ai eu l'idée de démarrer une nouvelle rubrique sur ce blog "Maman et Grossesse" en rédigeant cet article express et non programmé pour résumer en petites notes les cinq merveilleuses/pires choses vécues tout au long de ma grossesse.

Grossesse... Cinq choses que j'ai aimé, cinq choses que j'ai détésté

Chaque femme est unique, chaque grossesse est unique, mais je crois que nous partageons toutes ces dix points à venir:

Les plus mauvaises choses :

On commence par le pire pour finir l'article avec des bonnes ondes ;) 




    Grossesse... Cinq choses que j'ai aimé, cinq choses que j'ai détésté
  1. Les vomissements, nausées, pauses pipi toutes les cinq minutes... J'ai regroupé ces points en une seule note pour que ça ne dure pas une éternité.
  2. Se sentir privée d'une multitude de choses et entourées de mille et une contraintes: aliments, médicaments, produits cosmétiques etc. ce n'est pas évident surtout quand on a l'habitude de se faire chouchouter
  3. Les changements hormonaux qui nous gâchent la vie, sauts d'humeur, prise/perte de poids, sensibilité aux odeurs, larmes pour tout et rien, chute de libido... Des symptômes qui varient d'une femme à autre mais qui sont là !
  4. Les medecins et leurs remarques jamais, ou presque jamais, satisfaisantes. Je déteste être traitée comme une extraterrestre qui ne comprend rien et je déteste quand les médecins insistent à ce qu'on prenne leurs consignes sans nous expliquer le pourquoi et surtout quand on ne te crois pas quand tu leur explique que tu as déjà essayé tout ce qu'ils te disent mais sans résultat et te balancent ce regard accusateur "mais pourquoi tu ne veut pas avouer ton crime !"
    Pour mon cas c'était surtout quand je leur expliquais que JE NE MANGEAIS ni sucré ni salé et que je fais très attention à mon ryhtme alimentaire et que mon poids pris, ainsi que le poids de mon bébé ne sont pas dus à mon régime alimentaire!
  5. Les gens et leurs remarques, Si j'ai souffert d'un truc le plus ce serait surement mon entourage, de ce tout le monde qui se prend pour Mr.Sait tout, qui n'acceptent pas que ta grossesse soit différentes que la leur, de ces mentalités dépassées à te raconter mille et une fausse histoires pour te prouver que ta technique n'est pas la bonne, de ces femmes qui ont oublié le mal que ça leur faisait de recevoir ce genre de remarques, qui n'hésite pas à te dire que tu as grossi, que tu as changé d'apparences, que tu dois marcher, que tu dois manger, que c'est pas normal que bb ne soit pas encore arrivé, que c'est pas normal que bébé dépasse les 3.5kg, que tu es en retard pour tes préparatifs... Lassée d'entendre les "t'es toujours là ?", de recevoir 10 coups de fil par jour pour savoir si je n'ai pas perdu les eaux et de voir que d'autres accouchent sans souci dès le début du 9ème mois...
    Je ne sais pas pourquoi les gens ne se taisent jamais, pourquoi ils mettent leur nez là où il ne le faut pas, pourquoi on oublie rapidement le stress qu'on nous a fait vivre lors de notre grossesse et on fait subir à d'autres la même chose. Pourquoi ne pas laisser le couple gérer sa vie comme il souhaite et ne les conseiller que quand on leur demande conseil. La vie allait être bien meilleure !!!

Les plus belles choses:




    Grossesse... Cinq choses que j'ai aimé, cinq choses que j'ai détésté
  1. Ne plus te soucier de tes problèmes digestifs parce que personne ne demande pourquoi ton ventre est si gonflé !
  2. "Chéri j'ai faim!! ", même à minuit, personne n'a le droit de protester !
  3. Le shopping maternité/spécial bébé... un petit bonheur de faire le tour des magasins et se sentir "spéciale"
  4. Les RDV des échographie et nos moments de rencontres avec bébé, un vrai moment de bonheur de le voir bouger, sauter et faire des mouvements avec ses mains et ces pieds comme s'il nous faisait un petit coucou heureux.
  5. Finalement, le meilleur pour la fin, sentir bébé bouger dans le ventre... je me rappelle encore du premier feeling très léger et mois après mois on est arrivé à de la vraie acrobatie !!! Certaines femmes se reveillent même la nuit tellement ces coups sont forts, heureusement je n'en fait pas partie :D mais j'apprécie chaque instant à surveiller mon ventre qui se déforme et bébé qui se calme une fois que papa y mette la main...
Voilà voili, j'espère que vous ne vous êtes pas trop ennuyé. Si vous êtes maman, future maman ou si vous souhaiteriez avoir un enfant je vous souhaite tout le bonheur du monde.

N'hésitez surtout pas à aimer ma page Facebook

mardi 1 mars 2016

Billet d'humeur [2]: C'est le moment de tout arrêter

Billet d'humeur [2]: C'est le moment de tout arrêter

Un poste confortable, un salaire d'ingénieur et une bonne position sociale... A première vue c'est tout dont une personne a besoin pour réaliser sa satisfaction et imposer sa présence dans son entourage... sauf qu'aujourd'hui, ma décision est faite, j'ai quitté mon travail...
Mais pourquoi et comment j'ai pensé et osé prendre cette décision...

Billet d'humeur [2]: J'ai quitté mon travailPour ceux qui ne me connaissent pas j'ai eu la chance de commencer à travailler depuis mes 19ans, quelques jours après avoir eu mon diplôme BTS analyste programmeur.  Cette situation m'a permis de continuer mes études en cours du soir afin d'obtenir mon diplôme d'ingénierie et commencer ma vraie aventure professionnelle.

Une vie pleine de défis,  de leçons de vie,  de moments de dépression, d'erreurs et de victoires... et petit à petit notre personnalité est mieux forgée.

Dix ans passées de ma vie sans m'en rendre compte, je me vois encore la même étudiante pleine de vie et de rêves sauf que je ne le suis plus à vrai dire. Dix ans écoulée à me réveiller chaque matin (même durant les vacances)  et me dire,  bientôt le travail.

Billet d'humeur [2]: J'ai quitté mon travail
Ma décision d'arrêter n'est pas venue à tête chaude. Ça fait au minimum deux ans que j'y pense. Il ne s'agissait pas de vouloir changer de travail ou de boite, mais plutôt d'adopter un nouveau mode de vie, un nouveau rythme: L'envie de réaliser ces petits projets dont on rêve depuis toujours mais sans avoir le temps de les réaliser à cause de nos engagements professionnels, profiter de rayons de soleil printaniers au lieu de se limiter à les regarder depuis la fenêtre du bureau.

L'envie de manger sain et équilibré, de voir sa maison rangée et ne pas sauter de partout à la moindre visite d'amis ou de famille.

L'envie de VIVRE, vivre loin de ces contraintes matérielles essentielles pour notre survie mais pas de notre vie.








Billet d'humeur [2]: J'ai quitté mon travailEn ce moment même où je rédige ce billet je suis chez mon médecin, je suis à mon dernier mois de grossesse et on a hâte de recevoir le petit nouveau membre et voir notre famille s'agrandir. Je ne voudrais pas (plutôt nous,  moi et mon mari) que ce bout de choux subisse les conditions de mon travail (stress,  heures tardives,  désorganisation...) on a donc décidé de faire de notre mieux pour qu'il naisse dans l'environnement le plus confortable, un linge propre,  de la nourriture équilibrée et surtout sa maman à ses côtés.

Je ne juge pas les mamans qui préfèrent continuer à travailler même à l'arrivée d'enfants. Mais je ne me vois pas dans la position super maman qui peut assurer dans les deux domaines. J'ai donc choisi de me limiter financièrement à un salaire au lieu de deux en contrepartie d'avoir une vie, que je souhaite, plus confortable.


A suivre...